Un blogue geek & techno

Dossier domotique quatrième partie : Sécurité

2012-09-03-domotique-securite

Jusqu’à présent, vous vous êtes procuré le matériel de domotique de base, vous avez procédé à son installation et vous avez pris le contrôle de l’éclairage de votre maison. Histoire de pousser un peu plus loin l’expérience domotique complète, je vous suggère de sécuriser votre demeure!

Détecteur de mouvements 

Et si quelqu’un se glissait chez vous pour voler vos biens? C’est simple, me direz-vous, il suffit d’installer des contacts de porte Insteon et le tour est joué! Bien pensé, cher lecteur, mais les voleur ne passent pas toujours par la porte. Quoi faire dans ce cas-là? Vous procurer des détecteurs de mouvements!

Détecteur de mouvements

Prérequis

Comme vous ne brancherez pas vos détecteurs de mouvements sur votre système électrique, assurez-vous de posséder une interface bi-bande (voir la première partie du dossier domotique). Celle-ci vous permettra de communiquer avec certains appareils par la voie des ondes! Sans interface bi-bande, les détecteurs n’auront aucun moyen de communiquer à votre système de domotique.

Détecter les mouvements… et alors?

Bien entendu, à première vue, un détecteur de mouvements connecté à un système de domotique, ça ne sert qu’à ouvrir automatiquement les lumières, non?
Non.
Le logiciel Indigo possède une fonction très intéressante permettant d’envoyer des courriels. Vous pouvez donc être prévenu de cette façon si un intrus s’infiltre chez vous.

Oui, mais…si je n’ai pas accès à Internet au moment où l’intrusion a lieu??

Bonne question, cher lecteur! À quoi bon recevoir un courriel si on n’a pas accès à Internet? J’ai une solution pour ça également!

Tous les fournisseurs de téléphonie mobile (ou presque) ont un système d’envoi de SMS via courriel. En résumé, vous pouvez envoyer un courriel à une adresse qui, par la suite, vous enverra son contenu via SMS! Renseignez-vous auprès de votre fournisseur et programmez Indigo pour vous envoyer un court courriel (qui se transformera en SMS) vous disant qu’il y a une alarme, et dans quelle pièce.

Ok… mais après, quoi? J’appelle la police? Qui me dit que ce n’est une fausse alarme?

Caméras WiFi

Grâce aux caméras WiFi, vous pouvez vérifier si l’alarme que que avez reçue est fondée ou non. Je vous recommande les caméras WiFi de Foscam. Vous pouvez vous en procurer en noir ou en blanc, et il y a même une version 720p qui vient tout juste d’arriver! Elle peuvent filmer de jour comme de nuit car elles sont munies de petites lumières infrarouges. Mieux encore, elles possèdent un micro et un haut parleur, ce qui veut dire que vous pourrez entendre ce qui se passe chez vous, et même parler au besoin!

Caméra WiFi

Bien entendu, vous aurez besoin d’une connexion Internet pour y accéder (c’est la faille du système). Mais vous trouverez ces petites caméras bien utiles, car il est possible d’activer un mode de veille qui prendra six photos consécutives dès qu’un mouvement sera détecté (comme les détecteurs de mouvements, mais une peu moins fiable). Ces photos vous seront ensuite envoyées par courriel. Vous garderez des preuves photographiques d’une invasion de cette façon.

Oui, mais… Est-ce que ça veut dire que je dois avoir des caméras qui sont pointées sur moi aussi quand je suis présent à la maison?!?

Pas nécessairement. Les caméras sont motorisées et peuvent avoir des positions préprogrammées qui peuvent être appelées via une interface Web. Par contre, je comprends la complication d’avoir à ouvrir un navigateur Internet chaque fois que l’on veut activer ou désactiver les caméras…

C’est pourquoi la cinquième partie du dossier vous montre comment contrôler des appareils qui ne sont pas compatibles avec votre système de domotique… avec votre système de domotique! Vos caméras, votre téléviseur, votre amplificateur… tout est possible!

Catégorie : Domotique


Commentaires