Un blogue geek & techno

2 comportements qui me dégoutent sur Twitter

Mauvais comportements sur Twitter

Plus tôt cette année, j’ai rédigé un article portant sur l’éthique sur Twitter. J’aime ce réseau social, mais je déteste la façon dont certaines personnes l’utilisent. Je n’entrerai pas dans le débat sur les insultes et arguments vides qui sont véhiculés sur Twitter… Peut-être une autre fois! Ce dont je veux parler c’est de la manière dont certains utilisent Twitter pour tout virer à leur avantage. Ça, ça me dégoute!

1. Ne pas utiliser le bouton retweet (ou l’art d’aimer son visage)

Il y a des gens qui adorent leur visage… à un point tel qu’ils n’utiliseront jamais la fonction « retweet ». Oh attention, ils retweetent! Ça oui… mais jamais en utilisant le bouton fourni si généreusement par Twitter. Non non non! À la place, ils vont copier le tweet à rediffuser, le coller dans le champ de nouveau tweet et l’envoyer soit en écrivant « RT @AuteurOriginal » devant, soit en inscrivant (via @AuteurOriginal) à la fin. C’est une pratique tout à fait correcte lorsque l’on a quelque chose à ajouter au tweet original : un commentaire, une précision, une appréciation… Mais il y a des Tweeps qui le font systématiquement, qu’ils aient quelque chose à ajouter ou non, dans le seul but d’avoir leur compte associé au tweet!

La stratégie est bonne : lorsqu’on va voir le fil de ce retweeteur artificiel, quel visage voit-on à côté de chaque tweet? Le sien!
Quand un abonné de ce faux retweeteur retweet le tweet du retweeteur (ouf…) de façon légitime, cette fois, quel compte sera associé au tweet retweeté? Le sien!

À force de voir le visage de cet emprunteur de tweet, on en vient inconsciemment à penser qu’il est vraiment un maître de ses sujets car on a l’impression qu’il tweet sans arrêt, toujours avec quelque chose d’intéressant à partager… alors que souvent, l’auteur original est vite oublié, ou mis de côté par les retweeteurs.

J’en ai confronté un, une fois. Un grand!… Un de mes idoles… Un qui n’avait pas besoin d’utiliser cette pratique pour faire monter sa notoriété. Il m’a répondu (en message privé, bien entendu… impossible pour moi de surenchérir par la suite) qu’il procédait ainsi pour pouvoir personnaliser ses tweets. Maintenant j’ignore s’il voulait dire par là qu’il ajoutait toujours un petit quelque chose de personnel aux retweets, mais je peux vous confirmer que ce n’est pas le cas. Ces faux retweeteurs sont trop gourmands et oublient le sens même du mot « social » dans réseau social. Ayez un peu de respect s’il vous plaît et laissez le mérite et l’attention aux auteurs originaux.

2. Je te suis, tu me suis, je te quitte (ou le one-night-stand de Twitter)

Hier matin, je reçois un courriel me disant que j’ai un nouvel abonné. Curieux, je vais voir sa description et, quelque peu intéressé, je m’abonne à mon tour. Quelques minutes plus tard, je reçois un message privé de cette même personne me remerciant de le suivre… à l’adresse « adressefictive.com »… Étrange, mais je n’en fais pas un cas. Je lui réponds « Merci à vous de me suivre également », j’appuie sur le bouton envoyer, puis…
- Erreur! Le message n’a pu être envoyé -
Hein?
Je vérifie et, voilà, il était déjà désabonné à mon compte! Impossible pour moi de répondre en message privé. Il m’a suivi pour que je le suive, je l’ai suivi, il m’a écrit pour que je passe voir son site, puis s’est désabonné! Wow!

Vous vous dites surement que c’est un compte de spam qui m’a joué ce tour… Non! C’est une personne relativement connue, une personnalité publique!

Il faut être bas pour tomber dans ce genre de pratique. Twitter sert à communiquer, à microbloguer, à bloguer tout court et en discuter en tweetant par la suite, à poser des questions… Bref, à interagir!!

S’il vous plaît, chers lecteurs, agissez correctement sur Twitter. Utilisez les vrais retweets si vous n’avez rien à ajouter, vantez les mérites de compatriotes intéressants et ne jouez jamais à l’agace-suiveux… Twitter en sera certainement plus agréable!

Catégorie : Éditorial, Web


Commentaires